Karine Zolotoff

Elle règne, on peut le dire ainsi, sur la mode à Cannes, par boutiques interposées, Karine Zolotoff en possède quelques-unes, où elle imprime sa marque à travers ses choix bien sentis, dans la mouvance du moment. Cette jeune femme au sourire communicatif a une pêche incroyable et de l’énergie à revendre. Rien ne lui fait peur, ni bousculer les conventions, ni prendre des risques. Comme ses autres lieux, son dernier fief est un multimarques, initié de façon plus singulière, car pas uniquement consacré à la mode.
Son concept store est « un petit Colette », reconnaît-elle. D’où des collections majeures (Jean Paul Gaultier, Barbara Bui, John Richmond, Carven), des lignes capsules Mandalay (robes habillées exquises), Inès & Maréchal (cuirs) et Majestik (mailles superbes), des bijoux gros comme des bonbons, signés Gisèle. Les fantômes sont des sculptures en céramique de Xavier Orsoni, les soins de beauté sont signés Happy Comestics et les parfums, LM Parfums. Les fauteuils maoris faits main en perles de toutes couleurs, réalisés au Nigeria dans la cadre du commerce équitable, sont des merveilles. Philippe Starck en a placé quelques-uns à l’hôtel Royal Monceau à Paris. L.B..

[Extrait de l’Officiel Magazine Spécial Cannes Mai 2011]