Collection été 2018 chez Chloé à Cannes

Transfuge de Louis Vuitton où elle n’était rien de moins que le bras droit de Nicolas Ghesquière, Natacha Ramsay-Levi reprend la direction artistique de Chloé laissée vacante par Clare Waight Keller partie chez… Givenchy. Sa collection printemps-été 2018? Une « coolitude » composée d’une multitude de pièces éclectiques, petites robes, grandes robes, jeans, pantalons courts, petits blousons et pardessus… Démonstration sans aucun doute d’une féminité à qui on ne la fait pas.

Exit le romantisme, dont les volants, fleurs, dentelles anglaises, fronces et autres transparences sont là déniaisés à coup de découpes aux accents d’escrimeuse et drapés asymétriques, mais aussi de python sans compter, mais encore de détails sportifs, zips, pressions, anneaux métalliques, surpiqures… L’heure donc est à une séduction plus offensive, une fraicheur plus active, un charme armé pour le monde d’aujourd’hui, autrement dit, le pimpant parisien caractéristique de la griffe ne manque pas de nerf.

Pour le reste, c’est évidemment une affaire de goût: On peut, ou non, apprécier les nombreux effets d’empiècements et motifs parfois poussifs. On peut, ou non, leur préférer les pièces plus « simples », en cuir notamment.